Bien choisir sa poêle avec ou sans revêtement

Face à la multiplication des matériaux et des revêtements, il est devenu de plus en plus compliqué de bien choisir une poêle. La tâche est rendue d’autant plus ardue que les idées reçues et les à-priori sont nombreux. Nous allons tenter ici d’être le plus précis et le plus objectif possible pour que chacun puisse faire son choix en toute connaissance de cause.

poele-avec-ou-sans-revetement

Poêle avec ou sans revêtement ?

Au moment du choix c’est la première question à se poser. Disons le d’entrée, l’idéal est d’avoir les 2 types de poêles dans sa batterie de cuisine. Il ne s’agit pas d’un argument bêtement mercantile mais les 2 ont des modes d’utilisation opposés et donc sont en même temps complémentaires.

On ne devrait pas utiliser une poêle avec revêtement de la même manière qu’une poêle sans revêtement et c’est pourtant ce que fait 90 % d’entre nous ! Et malheureusement aucun fabricant à ce jour n’a réussi (ou voulu ?) mettre au point une poêle complètement polyvalente.

Une poêle avec revêtement, communément appelée poêle anti-adhésive, n’est pas faite de par sa conception pour être utilisée à haute température donc elle n’est absolument pas faite pour cuire la viande ou faire revenir des légumes par exemple, et pourtant qui ne l’a pas fait !

Elle doit au contraire être utilisée à feux doux pour cuisiner les mets délicats comme les oeufs, le poisson, réchauffer des plats en sauce… Le revêtement qui couvre une poêle anti-adhésive est en fait une peinture qui trop chauffée « cuit » de la même façon que vos aliments. En l’utilisant à trop haute température, au mieux elle perdra très rapidement ses qualités anti-adhésives au pire le revêtement se décollera tout aussi rapidement.

Certains revêtements plus solides que d’autres vous permettront de conserver votre poêle anti-adhésive plus longtemps, parfois de longues années, surtout si vous l’utilisez à feu doux. Mais sachez qu’au final une poêle anti-adhésive a de toute façon une durée de vie limitée. Son revêtement, même préservé en employant toutes les préconisations d’usage, finira par perdre ses qualités anti-adhésives par l’usure du temps.

poele-le-creuset

Une poêle sans revêtement, que l’on trouve essentiellement en inox ou en acier, est au contraire quasiment indestructible ! Ce qui pose pose problème c’est que la plupart du temps on ne sait pas l’utiliser. Au contraire d’une poêle avec revêtement, elle devra être utilisée à feu vif pour être efficace et est dans ce cas particulièrement recommandée pour cuire la viande.

L’acier et l’inox étant des matériaux inertes, ils sont sans danger pour le contact alimentaire et résistent sans difficulté aux très hautes températures. L’intérêt de ce mode de cuisson est que votre viande peut être cuite sainement, sans matière grasse. Dans un premier temps la viande adhère à la poêle. Il s’agit d’un phénomène normal, les pores de la viande se rétractent sous la chaleur et adhèrent.

Ce qui survient après est nettement plus intéressant : les sucs naturels de la viande vont se caraméliser au fur et à mesure de la cuisson permettant ainsi de la décoller pour la retourner. Outre l’intérêt pratique du phénomène, vous obtenez une viande dorée et croustillante à l’extérieure, tendre et fondante à l’intérieur tout en conservant toutes ses saveurs. Je vous invite à faire le comparatif entre une viande cuite dans une poêle avec ou sans revêtement, y a pas photo !

poele-inox7

Les différents types de revêtements

L’anti-adhésif à base de PTFE et de PFOA
C’est le revêtement le plus couramment utilisé par les fabricants et ce depuis des décennies. Si on connaît essentiellement le Téflon®, revêtement de la marque téfal®, il existe des dizaines de variantes de ce revêtement qui sont de plus ou moins bonne qualité suivant leur composition mais qui ont tous ce point commun d’avoir ce composé de base dénommé PTFE (polytétrafluoroéthylène), tant décrié à raison dans une certaine mesure mais qui donne toutes ses qualités anti-adhésives à votre poêle.

Soyons transparent, le débat sur le PTFE n’est pas totalement tranché. Néanmoins d’après plusieurs études sérieuses et indépendantes réalisées en laboratoire, il ressort que le PTFE est inoffensif à basse température mais qu’il dégage des vapeurs toxiques à très hautes températures (autour de 230°c) ce qui correspond à la position 6 ou 7 d’une plaque induction….Il n’a jamais vraiment été précisé quels étaient les effets de ces vapeurs sur l’organisme mais si elles sont déclarées toxiques mieux vaut être prudent ! Ceci ne fait que renforcer notre conseil précédent de n’utiliser ce type de poêle qu’à feu doux.

Le PFOA quant à lui présente moins d’ambigüités. Il s’agit d’une colle utilisée pour lier le PTFE et ces effets cancérigènes ont malheureusement été prouvés. Heureusement nous pouvons aujourd’hui en parler au passé car la grande majorité des fabricants ont abandonné ce produit qui sera de toute façon totalement interdit d’ici 2015.

Le revêtement céramique
Lancé il y a 5 ou 6 ans sur le marché, celui offre l’avantage de n’avoir aucun effet nocif déclaré à ce jour. On peut penser que les fabricants ont tiré la leçon de l’expérience du PTFE… En revanche ce revêtement réclame comme l’anti-adhésif classique un certain nombre de précautions pour son utilisation et son entretien car il se révèle au moins aussi fragile. Il convient donc de la même façon de l’utiliser à feu doux non pas pour des raisons de santé (c’est déjà ça !) mais pour préserver toute son efficacité.

poele-ceramique

La poêle en pierre n’existe pas !

La poêle en pierre n’existe pas et nous nous sommes refusés à vendre ce produit pour le moment. Non pas que le produit soit forcément de mauvaise qualité mais c’est l’un des plus beaux abus de langage du moment pour tromper le consommateur !

Une poêle dite « en pierre » est tout simplement une poêle munie d’un revêtement anti-adhésif classique généralement à base de PTFE, lequel est simplement mélangé à de la poudre de pierre pour en renforcer la dureté. Si le principe technique peut se révéler intéressant l’appellation trompeuse du produit nuit à notre avis à l’avenir de ce produit.

poele-acier

Poêle acier ou poêle inox ?

Comme nous l’avons évoqué, les poêles inox et en acier sont sans revêtement avec un mode de fonctionnement assez proche, il y a cependant une différence fondamentale entre les 2. En effet si la poêle inox, d’un entretien très facile, conservera les mêmes propriétés avec le temps, la poêle acier s’améliorera au fur et à mesure de son utilisation moyennant un certain nombre de précautions. Tout d’abord avant la première utilisation il conviendra d’effectuer une opération dénommée culottage dont tous les détails se trouvent ici. Puis après chaque utilisation il faudra se contenter de la rincer sans produit vaisselle dégraissant ce qui contribuera à lui donner des propriétés anti-adhésives au fur et à mesure de son utilisation certes pas aussi efficace qu’un revêtement mais tout de même très intéressantes.

Les autres types de poêles

D’autres types de poêles sont également proposées à la diffusion plus marginales mais qui peuvent avoir un intérêt.

La poêle en cuivre
Souvent réservée aux professionnels et aux passionnés, la poêle en cuivre a une diffusion relativement marginale en raison de son coût. Le cuivre n’étant pas compatible avec un contact alimentaire, la poêle en cuivre est dotée d’un revêtement étamé ou bien son intérieur est composé d’une couche d’inox. Dans ce cas vous avez entre les mains un outil redoutable qui associe les qualités remarquable de circulation homogène de la chaleur du cuivre et les qualités de neutralité et de facilité d’entretien de l’inox.

Poele-cuivre-de-buyer

La poêle en fonte
Une autre alternative intéressante, la fonte émaillée, qui est également un matériau sain avec une circulation homogène de la chaleur à la manière du cuivre et qui évite aux aliments de coller. L’ennemi de la poêle en fonte, c’est son poids mais elle peut être très intéressante pour la cuisson des viandes qui ne nécessite pas généralement de prendre la poêle en mains pendant la cuisson.

La poêle en tôle émaillée
Très présente dans les cuisines il y a un demi siècle avant l’apparition du revêtement anti-adhésif, la poêle en tôle émaillée fait son retour mais avec un niveau de qualité de l’émail bien inférieur à ce qu’il était et qui nous incite à la plus grande réserve sur ce type de produit.

Liens utiles

Découvrir notre offre de poêles

Poêle en tôle d’acier, bien l’utiliser

Poêle anti-adhésive, bien l’utiliser

Poêle inox, questions les plus fréquentes

Poêle céramique, bien l’utiliser et l’entretenir


12 Réponses pour “Bien choisir sa poêle avec ou sans revêtement”

  1. Marie-Laure dit :

    Merci pour cet article très intéressant que je m’empresse de partager.

  2. Emile dit :

    Etant retraité, j’ai une nouvelle passion..la cuisine. J’avais acquis chez vous une poêle en acier qui jusque là dormait dans un meuble. Vous me confirmez les propriétés de ces ustensiles de cuisson. Seul l’entretien réfrénait ma motivation; cependant avec l’expérience, ce n’est plus un problème.

  3. frodar dit :

    Bonjour,
    Un grand merci pour votre article sur les poêles. très bien écrit et combien utile.

  4. Merci pour cet article , c’est super sympa d’avoir le minimum d’informations pour éviter les même erreur d’avant.

  5. Coline dit :

    Merci d’avoir présenté la poele en fonte, elle est trop souvent oubliée et très saine pour la santé. Merci pour cet article !

  6. perez dit :

    que dire en tous cas super de voir que il y a pas mal de choses que on apprends avec vous,, ,expl les poêle a pierre !!! com quoi on ne sait pas tout , merci de vos remarques sur le sujet , c tes intéressant et Instructif ,, merci BC

  7. JK dit :

    C’est le premier article logique et sans tendance marketing sur la façon d’employer une poêle que je lis sur le net, bravo à vous, vous ne m’avez rien appris, il y a longtemps que j’en étais arrivé à cette conclusion mais j’espère que cela évitera à beaucoup de personnes de se faire arnaquer par les publicités de la télévision.
    Au sujet des poêles céramiques, sachez que la céramique est poreuse donc à l’usage, elle va se tacher et que la céramique se dégrade à chaque fois que vous la chauffé, elle est donc à remplacer périodiquement, prix élevé ou pas

  8. HAPPY PILLZ dit :

    Merci pour cet article.
    J’ai également écrit un article comparatif sur le sujet, et je vois qu’on se rejoint sur pas mal de choses.
    Certains articles vantent le mérite des poêles anti-adhésives sans parler de leur risque de toxicité, ce qui pour moi est désolant.

    Voilà mon article, pour ceux que cela interesserait : http://happy-pillz.com/du-poison-dans-nos-cuisines/

    HAPPY PILLZ

  9. sebastien dit :

    Super article, je commence à m’intéressez sérieusement à la cuisine et j’ai beaucoup appris.

  10. claude dit :

    Bravo Philippe très bon article qu’il fallait écrire car les informations diffusées généralement sont tendancieuses et souvent fausses.

    Un bémol toutefois, on peut parfaitement cuire des œufs que ce soit sous forme d’omelette ou au plat dans les poêles en tôle.

    Les articles en soit disante céramique collent très rapidement quand on les mets au lave vaisselle ou en cas de surchauffe.

  11. adiwi dit :

    Merci pour cet article très utile pour nous protegès des intoxications

  12. Un grand merci pour cet article bien illustré. Ces différents types de poêles nous donnent envie de bien compléter l’espace de nos cuisines d’un tel équipement si solide. Mecri

Laisser un commentaire

*