Gobel, moules made in France !

Réputés pour donner du croustillant aux pâtes à gâteaux, les moules Gobel n’ont pas leur pareil pour séduire professionnels et amateurs 
éclairés. Nous avons visité ce fleuron du made in France…

moule-gobel-7

Découvrir tous les moules Gobel sur Cuisinstore.com.

Une histoire française qui force le respect

L’entreprise Gobel est une maison familiale, à l’origine. Fondée en 1887 par Étienne Gobel, elle s’établit d’abord à Paris, rue du Faubourg du Temple. Vite à l’étroit dans ses murs parisiens, la maison s’installe à Joué-Lès-Tours en 1919, sur six hectares de terrain, desservis par une ligne de chemin de fer. La Touraine offre sa douceur et sa proximité de la capitale : voilà le premier site industriel jocondien sur les rails de sa croissance.

De vastes ateliers y sont édifiés et y sont toujours en place. Aujourd’hui classés à l’inventaire des monuments historiques, ces bâtiments à charpente métallique ont des toitures traditionnelles à redans, qui leur donnent cet aspect d’usine en dents de scie. Celui des bureaux est coiffé d’un bandeau ou reste gravée la mention Société des Établissements Gobel Fils.

En 1938, la Cité Gobel, construite par l’entreprise, accueille le personnel. Les logements sont revendus à leurs occupants en 1965. C’est un ensemble harmonieux de pavillons où les éléments de confort de la vie quotidienne n’ont pas été oubliés : une politique sociale avant-gardiste qui a montré la voie à bien des entreprises.

Plus de 125 ans de renom

moule-gobel-6

Depuis plus de 125 ans, Gobel fabrique des moules à pâtisserie 100% français, comme l’art des gâteaux ! Dès les années 30, pour les restaurateurs, c’est une valeur sûre ! En 1940, sa réputation de haut de gamme atteint la Belgique, l’Angleterre, le Maroc, les États-Unis. Dans les années 80, Gobel exporte au Japon, en Israël, en Australie… plus de 40 pays.Toute la gastronomie mondiale sait qui est Gobel !

Les aventures d’un petit moule à savarin

Notre visite de la maison Gobel commence par le bâtiment qui regroupe les ateliers de découpe, d’emboutissage et de formage des moules à pâtisserie. La première observation qui nous vient à l’esprit est la discrétion naturelle qui règne ici. Nos interlocuteurs parlent à voix posée. Nous sommes dans une région où la sagesse prime, dans une ville où l’on prend le temps de bien faire.

moule-gobel-2

Nous rejoignons l’atelier de découpe, où la matière première arrive en plaques. Les propriétés mécaniques de chacune sont systématiquement contrôlées. Les plaques sont ensuite découpées, selon le matériau, soit par une presse emporte-pièce traditionnelle, soit par une poinçonneuse numérique. L’outil classique, de haute précision, a 35 ans. Mais inutile de chercher mieux aujourd’hui pour ce type de travail ! La poinçonneuse contemporaine est 100% automatisée. C’est l’élément haute technologie qui cohabite intelligemment avec la tradition. Son système de découpe complexe permet une optimisation des chutes de métal. Elle effectue des petites et moyennes séries, ainsi que des commandes sur mesure pour les professionnels. Elle peut « tourner » en continu 24 heures sur 24, sept jours sur sept. Nous restons un long moment à regarder ce modèle d’efficacité, cette précision millimétrique.

La tradition a du bon

Notre disque de métal, futur moule à savarin, atteint maintenant l’atelier d’emboutissage. Des presses impressionnantes continuent à assurer ce travail depuis 1947. On ne fait pas mieux non plus : rapide pour l’approche et de la lenteur adéquate pour assurer un emboutissage profond et parfait en une opération. Les ateliers Gobel disposent de 250 outils d’emboutissage : un patrimoine constitué au fil des décennies et toujours disponible. Chaque outil a une valeur de 8.000 à 15.000 euros aujourd’hui.
Ici, il y a trois presses en ligne, où trois opératrices s’entendent parfaitement. Il faut dire que l’ergonomie de leur poste de travail favorise cette belle coordination, d’où leur bonne humeur : chacune à leur tour, elles nous saluent. Un franc sourire illumine leurs visages.

moule-savarin-gobel

Notre futur moule va passer par 4 étapes :
1. la première mise en forme, avec un creux modéré ;
2. une géométrie un peu plus précise, avec un léger épaulement ;
3. la mise en forme finale, en couronne inversée ;
4. le bordage, qui supprime le bord par détourage.
Notre objet est maintenant un vrai moule à savarin, en acier à revêtement anti-adhésif. Chacune des opératrices a soigneusement vérifié son aspect à chaque étape : y a-t-il meilleur contrôle de qualité ?

moule-gobel-8

Gobel, patrimoine durable

Le binôme tradition-modernité prend tout son sens chez Gobel : tout y fonctionne en parfaite harmonie. Ainsi, la maison garantit la haute qualité qui fait sa réputation. C’est pourquoi, même la maintenance du parc de machine est effectuée en interne. Et parce que certaines tâches sont impossibles à automatiser,Gobel accorde une large part au fait main, qui garantit un contrôle qualité total. Le développement durable fait aussi partie des priorités, avec la démarche éco-responsable de dépollution.

moule-gobel

Gobel dispose de plus de 250 outils d’emboutissage : un patrimoine historique inestimable, toujours disponible.

Innover sans oublier

Gobel prépare la suite, avec la créativité que réclament les métiers de bouche : plaque à mini-tartelettes, nouveaux moules anti-adhésifs, cercles à mousses ! De plus, Gobel vient de renouveler la totalité de son identité visuelle, avec des packagings très qualitatifs. Aujourd’hui à l’alu, l’inox et l’acier à anti-adhésif, s’ajoute le fer blanc, très écologique. Gobel, c’est enfin 2000 m2 de stockage de moules prêts à faire le bonheur des pâtissiers, professionnels ou amateurs !

moule-gobel-3
2000 mètres carrés de stockage !

Gobel, produit intemporel !

La marque propose en catalogue pas moins de 180 modèles différents de produits qui représentent plus de 750 références, avec une forte capacité d’innovation à ce jour. Aujourd’hui l’aluminium, l’acier inox et l’acier revêtu anti-adhésif ont remplacé le cuivre et la tôle noire d’antan. Mais le fer blanc, très écologique, revient très fort. Même les américains en sont très friands : chez Gobel il est de forte épaisseur !

moule-gobel-5

Le saviez-vous ?

– Dans les années trente, les fameux petits beurres LU cuisent exclusivement sur des plaques à pâtisserie fabriquées par Gobel !

– Tous les grands palaces parisiens utilisent des moules Gobel. De même, la plupart des grands pâtissiers, partout dans le monde.

– Les habitants de Joué-Lès-Tours s’appellent les jocondiens et les jocondiennes (nom basé sur la latinisation approximative de Jocunciacus que l’on trouve vers l’an 898).

– Le P-D.G de l’Union Maritime et Financière qui racheta Gobel dans les années trente s’appelait M. Abreu et était cubain. Il a installé le siège de l’entreprise à Joué en 1932.

– Durant la seconde guerre mondiale, la pâtisserie a dû s’incliner devant les priorités du conflit et Gobel a momentanément produit des masques à gaz.

– Les premiers moules anti-adhésifs, fabriqués par Gobel selon le procédé Coal Coating, voient le jour en 1980.

– Devinette : citez une exclusivité Gobel…
Le moule à cake à côtés démontables ! Un must que les connaisseurs n’échangeraient pour rien au monde !


1 Réponse pour “Gobel, moules made in France !”

  1. linda dit :

    Très bonne idée ces petits moules, utilisant des moules en silicones je trouve qu’ils ramollissent certains gâteaux, à essayer donc!

Laisser un commentaire

*